LumoMat-E : une nouvelle École universitaire de recherche

 

 

 

Attirer les meilleurs étudiants de master et doctorat autour d’un groupe de scientifiques de haut niveau, pour inventer l’électronique de demain : c’est l’ambition de la nouvelle École universitaire de recherche LumoMat-E. Le projet, porté par l’UA et son laboratoire de chimie Moltech-Anjou, fait partie des lauréats de l'appel à projets lancé dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir.

Le 29 août 2019, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal a dévoilé le nom des lauréats de la 2e vague de l’appel à projets « Écoles universitaires de recherche » du Programme d’investissements d’avenir. L’EUR LumoMat-E (LUmière MOlécule MATériaux) figure parmi les 24 projets retenus (sur 81 candidatures).

Dans le prolongement du projet de Recherche-Formation-Innovation LumoMat, soutenu par la Région des Pays de la Loire, LumoMat-E vise à utiliser les outils de la chimie pour initier des développements sans précédent dans le domaine des matériaux moléculaires pour l'électronique organique et la photonique. L’EUR est focalisée sur trois principaux domaines d’application : les matériaux pour l’énergie, les matériaux pour la santé et l'environnement, et, les matériaux pour le stockage d'information, les systèmes nanostructurés et l’imagerie. Ces domaines sont tous reliés à des applications industrielles, appelées à se développer dans la prochaine décennie.

Porté par l’UA, le projet regroupe les forces scientifiques s’intéressant aux matériaux moléculaires dans l'ouest de la France. Il implique quatre unités mixtes CNRS-Université (Moltech-Anjou, ISCR, Ceisam, IMN) émanant de trois sites universitaires voisins (Angers, Nantes, Rennes). Ainsi sont rassemblés un groupe compact de chercheurs de haut niveau couvrant toute la chaîne de valeurs (conception moléculaire, synthèse, spectroscopie et dispositifs).

Lire la suite...